Fin du téléphone analogique : ça commence en 2018 !

  1. fin telephone analogique

En février 2016, Orange a officiellement annoncé la disparition du téléphone analogique. Le planning de mise en oeuvre prévoit une première étape-clé à la fin de l’année 2018. Retour sur les enjeux et sur le calendrier de cette migration vers la ToIP (Telephony Over Internet Protocol).

Un téléphone analogique qui ne répond plus à nos usages

Dans son communiqué début 2016, Orange a principalement expliqué sa décision par l’obsolescence de plus en plus perceptible du réseau. L’opérateur a ainsi pointé du doigt les risques de dysfonctionnement toujours plus grands qui découleraient de son utilisation.

Frais de maintenance, acquisition de pièces et de composants de rechange souvent rares et onéreux, dépenses énergétiques… Concrètement, le réseau filaire analogique engendre des dépenses devenues trop conséquentes. Celles-ci sont en outre en décalage avec nos actuels usages de téléphonie en France.

La décision d’évoluer vers la téléphonie par IP, plus stable, moins coûteuse et déjà intégrée dans bon nombre de nos habitudes, s’est alors quasiment imposée d’elle-même.

Quel calendrier de déploiement ?

Pas d’inquiétude : il faudra encore un certain temps avant que les prises téléphoniques “T” ne soient plus qu’un lointain souvenir ! Orange prévoit en effet que la migration s’inscrive dans la durée. Comme l’illustre le schéma suivant, le déploiement national nécessitera plusieurs années d’intervention.

Dans son annonce parue en septembre dernier, Orange prévoit que la fermeture progressive des lignes existantes s’étendra sur un délai de six ans à partir de 2022. Conformément à la demande de l’ARCEP, la zone géographique concernée devra être informée cinq ans à l’avance.

2018 marquera tout de même une première étape décisive dans cette transition. En effet, ’il n’y aura plus aucune production ni vente de ligne analogique en métropole à compter de la fin de cette année. Les lignes numériques T0 (permettant deux communications analogiques simultanées) ne seront quant à elles plus proposées à partir de fin 2019.

A l’heure de la disparition progressive du réseau téléphonique commuté (RTC), l’occasion est belle pour les entreprises de moderniser leurs usages en choisissant dès maintenant d’évoluer vers une solution basée sur la ToIP et répondant parfaitement à leurs différents besoins.